Hypnose et insomnie !

Par Mireille Cornut – Hypnose – Montpellier
Si tout va bien, vous vous endormez chaque soir à peu près à la même heure et vous vous réveillez le lendemain également à peu près à la même heure.
Ah bon ? Hé oui ! Votre cerveau avec la complicité de votre hypothalamus contient une horloge terriblement efficace pour réguler votre rythme de sommeil. En théorie…

Un cycle de sommeil dure de 90 à 110 minutes environ, selon les dormeurs

Et une nuit en comporte de 4 à 6 selon que l’on soit petit ou gros dormeur… En dessous, de 4, cela semble insuffisant pour la majorité d’entre nous et au-delà de 6 : hé ! vous faites du rab, sans en avoir besoin !
Chaque cycle se compose de 5 stades :
Au stade 1, vous êtes entre l’éveil et le sommeil. Vous n’avez pas vraiment l’impression de dormir, vous somnolez. La durée de ce stade est de quelques minutes. Au-delà de 20 minutes, on parlera de difficulté à s’endormir
Le stade 2, c’est le début de l’apparition des ondes lentes. Les mouvements oculaires et le tonus musculaire s’amoindrissent progressivement et la respiration devient régulière. Durant cette phase, vous êtes encore très sensible à l’environnement extérieur. Un bruit ou une lumière intense suffisent pour vous réveiller facilement. Dans ce cas, vous avez généralement conscience d’avoir dormi. Ce stade est de 15 à 20 minutes environ, en fonction de la durée totale de votre propre cycle.
Au stade 3 puis 4, vous entrez dans le sommeil profond, puis très profond ; Vous vous coupez de votre environnement extérieur et devenez beaucoup plus difficile à réveiller !
Les ondes deviennent de plus en plus lentes. Votre rythme cardiaque et votre respiration ralentissent, votre température corporelle s’abaisse, l’activité musculaire et les mouvements oculaires disparaissent quasiment…
Vous restez à ce stade de 35 à 50 mn environ… C’est pendant ces 2 stades que les enfants grandissent et que toutes les informations s’ancrent dans votre mémoire !
Enfin, vous entrez dans le sommeil paradoxal … pays privilégiés des rêves. Non seulement les rêves sont plus nombreux dans cette partie de la nuit, mais ce sont ceux dont vous vous rappellerez !
Les ondes électriques du cerveau s’accélèrent. Les mouvements oculaires deviennent rapides. La respiration et le rythme cardiaque sont instables. Durant les premiers cycles, le sommeil paradoxal dure une vingtaine de minutes, mais cette durée va augmenter au cours de la nuit

Pour vous, c’est différent ?

On peut parler d’insomnie, lorsque 3 fois par semaine au moins, soit vous avez une difficulté à vous endormir à l’heure du coucher, (au-delà de 20 minutes) soit lorsque vous vous réveillez plusieurs fois pendant une nuit et avec du mal à s’endormir de nouveau, (vous restez éveillés plus de 30 minutes) soit enfin quand on se réveille prématurément le matin (avec moins de 5 h environ de sommeil) avec une incapacité à retrouver le sommeil. Le summum est atteint quand vous souffrez d’un mélange de tous ces symptômes !

L’hypnose au secours de l’ insomnie !

Une nouvelle étude sur l’ insomnie parue dans la revue scientifique Sleep démontre que même les esprits les plus réfractaires au sommeil se laissent emporter grâce aux transes hypnotiques. Des chercheurs des universités de Zurich et de Fribourg ont fait le test sur 70 femmes. Sans être toutes convaincues par cette médecine douce, les patientes ont toutes accepté de faire une sieste de 90 minutes dans un laboratoire du sommeil. Elles ont été séparées en deux groupes de façon à ce qu’une partie écoute 13 minutes d’hypnose avant de dormir et l’autre un texte neutre.
Résultat : les plus réceptives à l’hypnose ont constaté une amélioration de 80 % de leur sommeil profond, la phase du sommeil la plus réparatrice !

Alors comment ça marche l’hypnose pour les insomnies ?

Je reviendrai prochainement sur ce blog vous en dire plus … Promis

N’hésitez pas à consulter le site de My Sweet Mind
Notre page Facebook
Et ma page privée
Vous trouvez beaucoup d’informations sur le site de l’association France Insomnie