En finir avec les insomnies avec l’hypnose et la sophrologie

insomnies

Les insomnies….

Elles se définissent par une difficulté d’installation ou de maintien du sommeil, et la sensation d’un mauvais sommeil. Elle peuvent être liées à différentes causes d’où l’importance de consulter un médecin pour poser un diagnostic. La sophrologie et l’hypnose sont indiquées dans la plupart des types de troubles du sommeil avec en particulier les insomnies liées au stress, à l’anxiété ( plus de la moitié des causes d’insomnies), mais aussi les troubles associés comme l’apnée du sommeil, le bruxisme ou le syndrome des jambes sans repos.
Dans tous les cas le principal mécanisme en jeu est celui de l’hyperstimulation (tensions physiques, psychiques, émotionnelles) avec l’installation d’un état d’hypervigilence qui perturbe le fonctionnement du sommeil.

Bien Dormir: un rêve pour prés de 40% de la population française…

Prés de 40% des français connaissent des troubles du sommeil. Parmi eux, 22% souffrent d’insomnies chroniques. Le sommeil est pourtant un processus physiologique essentiel. Il est une fonction indispensable pour la récupération musculaire, la compréhension, la mémorisation. il agit donc sur notre bien être physique, psychique, nerveux et intellectuel.
Vies à 100 à l’heure, stress, mauvaise fatigue…le sommeil se transforme pour beaucoup en véritable casse tête quotidien. Fatigue chronique, nervosité, dépendance médicamenteuse…les effets indésirables sont nombreux. Pour éviter de dans le cercle infernal des somnifères addictifs, l’hypnose et la sophrologie sont d’une grande efficacité pour aider à gérer les troubles du sommeil.
Bien entendu, ces techniques et les traitements médicamenteux ne sont absolument pas antinomiques mais tout à fait complémentaires pour aider le patient à (re)trouver un sommeil réparateur.

hypnose et sophrologie, techniques conseillées par les spécialistes du sommeil

Selon les spécialistes, et fort de nombreuses études sur le sujet, l’hypnose et la sophrologie présentent bien des avantages pour aider les insomniaques à retrouver des nuits paisibles.
De façon générale, l’accompagnement pour les personnes qui souffrent d’insomnies passe d’abord parla gestion de son stress au quotidien. En effet, si le stress affecte le sommeil, le manque de sommeil augmente le stress…Pour éviter ce cercle vicieux il est donc incontournable de savoir mieux gérer son stress.

Astuce pour améliorer votre sommeil : respirez !

Voici Une technique que nous connaissions bien étant bébé, mais que nous avons pour beaucoup d’entre nous oublié en grandissant…la respiration ventrale. Elle est la forme de respiration la plus propice à la détente. En effet, en cas d’insomnie, il est inutile de s’énerver ou de se répéter inlassablement « il faut que je dorme ». Il faut au contraire se détendre et respirer.
Commencez par prendre une position la plus confortable possible, dans une ambiance paisible et reposante. Posez une main sur votre ventre et soufflez par la bouche le plus longtemps possible tout en sentant votre ventre se dégonfler. Inspirez par le nez en gonflant votre ventre. Pour bien sentir le mouvement, poussez votre main avec votre ventre. Concentrez votre attention sur les mouvements de votre ventre et vos sensations.

– Tout en inspirant et en gonflant le ventre, compter mentalement jusqu’à 4
– Bloquer la respiration quelques instants en comptant jusqu’à 4.
– Souffler en laissant le ventre redescendre et en comptant jusqu’à 4.
– Bloquer à nouveau la respiration, poumons vides, quelques instants en comptant jusqu’à 4.
Recommencer l’exercice trois fois,tous les soirs pendant 1 à 5 minutes avant le coucher. Cet exercice permet de ralentir le rythme cardiaque et de détourner son attention de ses préoccupations, conditions essentielles pour s’apaiser.

L’accompagnement des troubles du sommeil : quelques séances suffisent…

Même s’il est toujours difficile de présumer d’un nombre de séances précis, la durée classique d’un suivi individuel varie entre cinq et dix séances. Un cycle de 5 séances s’avère en général suffisant pour une progression significative et commencer à devenir autonome dans la pratique des exercices. D’abord hebdomadaires, les séances s’espacent progressivement jusqu’à rétablissement complet de votre sommeil.