Nos valeurs

Nous sommes respectueux
De chacun de vos parcours, sans jugement,
De vos croyances, vos convictions, vos besoins,
De vos choix, vos décisions, vos opinions
De votre parole et de vos actions.

Nous prônons la confiance
Entre vous et nous,
En la vie et ce qu’elle peut nous apporter,
En la capacité de chacun d’entre nous à trouver les ressources pour se transformer, évoluer

 Nous revendiquons la bienveillance
En accueillant et valorisant vos différences,
En vous écoutant avec neutralité et ouverture
En vous aidant à mettre en mots toutes vos émotions.

Notre code de déontologie

Disposition générale

2.01. À l’acceptation d’un mandat et pendant son exécution, le Psychothérapeute/Hypnothérapeute/Sophrologue doit tenir compte des limites de sa compétence et des moyens dont il dispose. Il ne peut s’engager à faire des travaux professionnels pour lesquels il n’est pas suffisamment préparé.

2.02. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute /Sophrologue ne peut exercer sa profession ou pratiquer dans un état susceptible de compromettre la qualité de ses services. Il ne peut exercer sa profession alors qu’il est sous l’influence d’une substance pouvant produire l’ébriété, l’affaiblissement ou la perturbation des facultés, ou l’inconscience.

2.03. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute /Sophrologue fait en son pouvoir pour établir et maintenir la confiance entre lui et son patient. Il doit respecter dans tous ses mandats, les valeurs et les convictions de son patient.

En savoir plus...

2.04. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute /Sophrologue doit avoir une conduite irréprochable envers son patient, que ce soit sur le plan physique, mental, émotionnel ou spirituel. Le praticien ne doit non plus tirer avantage d’un patient d’un point de vue physique ou émotif, c’est-à-dire:

  • Il est défendu d’entretenir des activités sexuelles avec les patients.
  • Il est défendu d’emprunter de l’argent d’un patient.

 Intégrité et objectivité

3.01. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute /Sophrologue s’acquitte de son devoir professionnel avec intégrité, objectivité et réserve.

3.02. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute/Sophrologue doit éviter toute démarche ou attitude susceptible de donner à sa profession un caractère de gain.

3.03. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute/Sophrologue doit informer son patient de l’ampleur et des conditions du mandat que ce dernier lui a confié et il doit obtenir son approbation à ce sujet.

3.04. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute /Sophrologue expose à son patient, de façon complète et objective, la nature et la portée du problème qui lui est soumis, des solutions possibles et de leurs implications.

3.05. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute /Sophrologue dans son devoir professionnel, ne doit faire valoir aucune fausse représentation envers sa compétence et de l’efficacité de ses services.

3.06. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute /Sophrologue ne recourt à aucun procédé dans le but de contraindre une personne à faire des aveux contre sa volonté.

3.07. Sauf en ce qui a trait à ces honoraires, le Psychothérapeute/Hypnothérapeute /Sophrologue ne contracte aucun lien économique avec son patient.

3.08. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute /Sophrologue ne peut poser des actes professionnels sans raison suffisante. Il doit éviter de poser un acte disproportionné au besoin de son patient.

3.09. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute /Sophrologue doit s’abstenir de diminuer ou rehausser son patient par des différences telles que culture, ethnie, couleur, race, sexe, religion, statut marital, tendances sexuelles, capacités mentales ou physiques, âge, statut socio-économique et/ou toute autre préférence ou caractéristique personnelle, condition ou statut.

Disponibilité et diligence

4.01. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute/Sophrologue fait preuve de disponibilité et de diligence envers son patient.

4.02. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute /Sophrologue doit fournir à son patient les explications nécessaires à la compréhension des traitements qu’il lui rend.

4.03. Sauf pour une cause juste et raisonnable, le Psychothérapeute/Hypnothérapeute/Sophrologue ne peut rompre ses services à son patient. Constituent entre autres causes justes et raisonnables de rompre ses services:

  • Manque de la confiance de la part du patient.
  • Le patient ne bénéficie plus des services du praticien.
  • L’invitation de la part du patient à des actes iniquités, illégaux ou frauduleux.

Responsabilité

5.01. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute /Sophrologue doit engager sa responsabilité civile personnelle. Il est défendu d’inclure dans un contrat de services professionnels une clause l’acquittant de cette responsabilité.

Secret professionnel

7.01. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute/Sophrologue respecte le secret professionnel de tout renseignement du dossier comme confidentielle qu’il a pu obtenir dans l’exercice de sa profession: Il ne peut être relevé de son secret professionnel qu’avec l’ordonance de la cour ou lorsque la loi l’ordonne.

7.02. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute /Sophrologue ne doit pas dévoiler qu’une personne a fait appel à ses services, à moins que la nature de la situation ou du problème en cause ne rendre cette révélation nécessaire ou inévitable. Dans ce cas, il en informe le patient dès que possible.

7.03. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute/Sophrologue cache l’identité de ses patients lorsqu’il utilise des informations obtenues de celui-ci.

7.04. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute/Sophrologue informe les participants à une session de groupe de la possibilité que soit dévoilé un aspect quelconque de la vie privée de l’un ou l’autre d’entre eux, et il les entreprend à respecter le caractère privé et confidentiel des communications qu’ils pourront obtenir durant cette session.

7.05. Sauf dans le cas d’une personne mineur et de la personne responsable légalement, lorsque le Psychothérapeute/Hypnothérapeute/Sophrologue intervient auprès d’un couple ou d’une famille, le droit du secret professionnel de chaque membre du couple ou de la famille doit être protégé.

7.06. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute/Sophrologue ne doit pas utiliser les informations de nature confidentielle du patient en vue d’obtenir un avantage pour lui-même, ou pour autrui.  Exemple de la limite à la confidentialité

 Fixation et paiement des honoraires 

8.01. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute /Sophrologue doit réclamer que ses honoraires soient légitimes et raisonnables. Ses honoraires doivent être justifiés par les traitements rendus.

8.02. Il doit notamment tenir compte des éléments suivants pour la fixation de ses honoraires.

  • son expérience
  • le temps dédié au traitement professionnel
  • la difficulté de l’importance du traitement

8.03. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute/Sophrologue ne peut réclamer à l’avance le paiement de ses honoraires.

8.04. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute/Sophrologue doit informer son patient du coût approximatif et de la durée du traitement professionnel.

8.05. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute/Sophrologue ne peut percevoir des intérêts sur ses comptes.

Acte dérogatoire

9.01. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute/Sophrologue ne doit pas inciter ou solliciter un patient de façon persistante à recourir à ses services.

9.02. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute/Sophrologue ne doit pas influencer son patient à poser un geste illégal ou frauduleux.

9.03. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute/Sophrologue ne peut réclamer à son patient les honoraires pour un traitement non rendu.

9.04. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute /Sophrologue ne doit pas émettre un reçu ou autre document falsifié. Pour les remboursements en assurance collective, il doit utiliser les reçus originaux, non modifié de la CPMDQ.

9.05. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute /Sophrologue doit informer la CPMDQ lorsqu’un membre viole les règlements de ce code de déontologie ou s’il y a raison de croire qu’un praticien exerce avec incompétence.

9.06. Le Psychothérapeute/Hypnothérapeute/Sophrologue ne peut se présenter ou se faire passer comme guérisseur ou clairvoyant.

Retour